CLUB DE JEUX DE STRATÉGIE DE FRONTON

Forum ADG, Warhammer Battle et Jeux de Société du club de Fronton, Toulouse Nord 31
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Bourgoin 2013 Compte rendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Timur le lent

avatar

Nombre de messages : 471
Localisation : Lauragais
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Bourgoin 2013 Compte rendu   Lun 4 Mar - 19:03

Il est 9 heures. Nos premiers adversaires sont Commodore (Hubert) et Mikado (François). Je suis content : je connais bien Hubert et c'est un plaisir de jouer avec lui. Et comme c'est un militaire en activité, on a le droit à plein d'anecdotes sur le Mali ! Mais c'est le déploiement et là, c'est moins marrant. Il aligne des Francs du Chypre contre nos Espagnols féodaux. Du lourd contre nos Espagnols considérés "moyens" à la pesée.
On est défenseur et on pourri le terrain. Mais avant tout, présentons nous.
Timur le lent (même si il n'est pas si lent que ça) en charge de l'aile droite : un corps de 5 lanciers lourds et médiocres et 3 LI javelot et un gros corps de 6 chevaliers moyens impétueux (dont un élite avec des morceaux de général dedans), 5 ginettes pour faire la popote et un cavalier moyen (dont la mission est de prendre, si l'occasion se présente), ses adversaires sur le flanc.
C'est le célèbre Ostap Bender, vétéran de 20 campagnes qui est en charge de l'aile gauche. Il commande la crème de l'armée : un corps de 5 almogavares avec 3 arbalétriers et 2 LH arbalètes et un corps de 3 chevaliers des ordres (moyen mais élite impact) et 3 ginettes (pour préparer les mojitos).
Bref, le Chypriote a l'initiative et nous oppose deux corps de chevaliers lourds élite (dont un d'impétueux) ! Plus un corps d'Almogavares et archers et un corps de lanciers lourds ("lourds" tout court, ils sont pas médiocres eux !).
Bref on bétonne. On avait intuité notre coup... On réussi à placer la colline avec des morceaux de village dedans sur mon aile droite : j'y embusque mes 3 LI javelot et j'y adosse l'aile de mes lanciers lourds médiocres. Dans le prolongement, entre les lanciers et une plantation posée au milieu de a table près de notre bord, mes chevaliers. Puis c'est Ostap qui embusque les Almogavares dans la plantation, appuyés par les arbalétriers. Enfin, les Ordres et les ginettes tiendront l'aile gauche. Face à eux les lanciers lourds chypriotes, face à la plantation les chevaliers lourds des ordres et quelques LH, face à mes chevaliers les lourds impétueux chypriotes et quelques LH et face à mes lanciers... aïe, ça va faire mal, de l'Almogavare et de l'archer !
Le plan (car oui nous avons un plan très élaboré !) : Il faut que je retienne les Almogavares et la chevalerie lourde chypriote avec mon aile pendant que Ostap doit essayer de trouver un défaut dans la cuirasse ennemi pour faire la différence. Sur mon aile, je dispose mes lanciers en biseau pour tenter de prendre les chevaliers francs de flanc lorsqu'ils chargeront les miens et j'attends. Les boites de conserve s'élancent et je serre les fesses. Mon adversaire envoie un LI découvrir mon embuscade et découvre nos 3 LI. Ils se frottent les mains ! Hubert dit à François d'envoyer les archers faire le ménage sur la colline difficile, ça va être une boucherie... Je souris...
De son côté, Ostap ne dévoile que deux Almogavares pour soutenir les Chevaliers des ordres contre les lanciers et il fait mine de se retirer (ou d'être indécis). Résultat, toute la ligne ennemie se rue vers nous.
françois s'attaque à la colline. Je la joue comme Ostap en faisant mine d'avoir peur, je recule légèrement ma ligne de LI (en me frottant les mains en douce). C'est l'heure du combat : les tirs à un UD sont un peu plus efficace pour moi que pour l'archer qui cumule les malus. Mon adversaire ne connaît pas l'efficacité du LI javelot en terrain difficile. Frais et ayant collé une perte au tir à un lancier, je lui rentre dedans et, même débordé, je lui massacre un puis deux archers... Il réussit à me prendre un LI de flanc mais même pas mal. Mes 3 LI retiendront pendant toute la partie 5 archers et en détruiront deux.
Passons du côté des lanciers. Ils vont se manger 4 Almogavares soutenus par un chevalier. Je suis débordé d'un côté et j'ai un lancier qui déborde un chevalier. les lanciers médiocres souffrent mais tiennent, côté chevalier, c'est lui qui se prend un point de cohésion. Durant mon tour j'arrive à récupérer au moins un point de cohésion. Pendant ce temps, Ostap a mis les arbalétriers dans la plantation pour tirer sur tout ce qui se présente en face, puis il reforme son dispositif à gauche, en V, pour prendre les lanciers en tenaille. C'est un technicien du combat l'Ostap !
De mon côté, le Chypriote ne se décide pas à attaquer ma ligne de chevaliers de peur de se faire prendre de flanc par l'embuscade dans la plantation (c'est à dire les Almogavares : il a bien raison d'être prudent) mais il renforce son offensive sur les lanciers en amenant un chevalier de plus. Ma ligne en prends plein la tronche mais résiste. Pendant ce temps, Ostap a passé la troisième sur son aile : après avoir forcé l'ennemi à scinder sa ligne, il manoeuvre pour prendre les lanciers entre deux feux c'est à dire entre des ginettes et ses chevaliers et de l'autre côté, par ses Almogavares. Il leur en fout plein la tronche même si la ligne résiste.
Le temps passe et le combat s'achève sur un match nul favorable pour nous. Mon aile droite a morflé mes tenu. Ostap a massacré une partie de l'aile droite ennemie et vu leur seuil de démo bien plus bas que le notre (ben oui, mais ils avaient de la pure fonte, eux !) on termine avec un net avantage !
Suite au prochain numéro... Very Happy Very Happy


Dernière édition par Timur le lent le Lun 4 Mar - 19:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENDER Ostap

avatar

Nombre de messages : 556
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Lun 4 Mar - 19:21

On s'y croirait ...
Malheureusement, mon compagnon oublie (à dessein ?) de préciser que les Almogavres, sanguinaires certes, étaient un peu occupés à manger des cerises dans la plantation et sont sortis un poil trop tard pour décharner les lanciers.
Puis, vient se glisser une toute petite mauvaise lecture de la règle qui nous fait perdre encore un petit tour ...
Ils ont morflé les lanciers médiocres, c'est vrai, mais fait le boulot.
Mention spéciale aux LI javelots : vous auriez dû entendre mon adversaire direct dire à son comparse : "vas-y ! tu balaye tout ça" ... et l'autre de sourire (au début seulement), puis j'ai eu l'impression que j'avais la tête en bas tant son sourire était tiré vers le sol lorsque Timur a passé au peigne fin ses archers ... drôle, très drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
viracochas
Admin


Nombre de messages : 1408
Age : 39
Localisation : Fonsorbes
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Lun 4 Mar - 19:22

Merci Stéphane pour ce récit captivant et trépidant. Very Happy

Vivement la suite ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timur le lent

avatar

Nombre de messages : 471
Localisation : Lauragais
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Lun 4 Mar - 19:53

Premier jour, round 2 : je suis tout aussi content, on tombe contre mes potes de Nïmes, Alain et Gilles. Et ils nous opposent... des compagnies catalanes ! Guerre civile : qui de l'Aragon ou de l'Aragon va prendre le dessus ? scratch scratch

Pour cette partie là, on décide de dégager le terrain : un champ de mon côté et un champ au milieu de la table secteur central de l'adversaire. On a posé une route et un rivage pour raccourcir la table... Et on échange les rôles : je prends la gauche avec, de gauche à droite, les Almogavares et les chevaliers impétueux, alors qu'Ostap est à droite avec les chevaliers des ordres et les lanciers médiocres qui doivent refuser notre flanc droit (le rivage est sur notre flanc droit). Le plan ? Oui il y a un plan très très élaboré. C'est le plan n°vingt quinze nommé "la faux" : je fonce tout droit avec les Almogavares et les chevaliers impétueux qui ont devant eux, des Almogavares et des cavaliers lourds, pendant qu'Ostap fait la jointure avec les Chevaliers des ordres (face à quelques chevaliers lourds et des Almogavares (dans un champ) et retient le corps allié byzantin à base de cavaliers arc élite et LH.
Tout se passe comme prévu (ie : je bourrine droit devant) alors que Ostap hésite un peu à venir me soutenir avec les ordres (il a repéré des tonneaux de bières dans le camp ennemi et il se laisse envoûter) mais il finit par résister vaillamment au chant des sirènes et décide de ne pas laisser mon flanc droit à poil (ouf !). Et comme Bender est tout particulièrement en jambe (rappelez-vous : c'est un artiste de la manoeuvre !) il chasse les Byzantins les repousse à la mer et les renvoie chez eux avec 4 lanciers qui se courent après, scotchant avec un lancier et des LC les Almogavares. Grâce à ce bon boulot, je suis blindé sur ma droite mais je ne parviens pas à faire la décision : les Almogavares ennemis neutralisent les miens et mes chevaliers, une fois lancés sur la cavalerie ennemi, font certes le trou mais deviennent ingérables. Du coup, alors que l'on est à un point de la victoire, on ne parvient pas à faire la différence. Après s'être énervé contre le temps qui passe trop vite, Ostap devient incandescent parce qu'un 1-6 sur un combat où il est à 12 contre un ne lui permet pas de gagner la partie. Je saute sur un extincteur pour éteindre l'incendie et Ostap ne s'aperçoit même pas qu'il est tout mouillé, il prend la table, la jette, dégoupille une grenade et, après avoir réduit le bâtiment en cendres, explose la mairie de Bourgoin au lance-roquette. Bref, on termine sur un nul (très) favorable mais toujours pas de victoire... Et comme Ostap a tout cassé, on n'a plus qu'à aller dîner en attendant que la mairie reconstruise la salle... A noter d'ailleurs : c'était une salle exceptionnelle pour un tournoi : des grandes vitres, de l'espace, belle architecture...
Bon j'ai plus qu'à aller voir mes copains reconstituteurs avec qui j'étais allé faire le piquier en Hollande pour qu'ils me racontent ce qu'ils deviennent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENDER Ostap

avatar

Nombre de messages : 556
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Lun 4 Mar - 20:11

Bon, c'est vrai que c'est rageant de ne pas marquer ce dernier point ... qui me tendait la main si facilement. Je n'ai rien cassé, même pas juré, mais quand le dé de 6, jeté avec souplesse et avec la main au ras du tapis, quand ce dernier dé s'est arrêté sur le "un" j'ai eu des flashes : le visage de Brice rouge de colère et criant que son Dieu (le dé de moyenne) était meilleur que celui que l'on adore d'habitude (le dé de 6) ; j'ai vu le poing de JP, levé tel un étendard au bout duquel se trouvait un marteau sur le point de fracasser un dé de 6 (montrant sa face la plus sombre : un "1") posé, goguenard, sur la table ; puis, le visage d'un éternel malchanceux (c'était flou mais familier), et là je suis revenu à moi, ai serré les pognes de mes adversaires avec un grand sourire aux lèvres ... partie comme je les aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sgt MERLOT.

avatar

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Lun 4 Mar - 21:52

Top ce récit! Je me marre comme un con devant mon ordinateur.
Et je viens de finir une petite tartine sur un autre post au sujet du Dé Moyenne. Je me marre! Laughing
Comment ne sont-ils pas encore passés au Dé Moyenne, me dis-je? Mais c'est un autre débat!

J'attends la suite et croyez-moi que demain en rentrant de l'école, je la veux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timur le lent

avatar

Nombre de messages : 471
Localisation : Lauragais
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 8:09

Le lendemain dimanche. Nous ne sommes pas fringant, le sommeil a été des plus légers. D’autant plus que le partenaire d’Ostap a fait toute la nuit un concours de vocalise avec la basse-cour…
Surprise : l’organisation a eu le temps de reconstruire la Halle Grenette… Nous allons pouvoir poursuivre le tournoi !!!! Nos nouveaux adversaires sont le couple Coquet / Claude Papagalli. Et pour la première fois, nous remportons l’initiative. Nous choisissons de combattre en terrain découvert en ne prenant qu’un champ et une route, nos adversaires essayant de le pourrir. Après le contrôle tous les terrains sont chez notre adversaire qui a aussi pensé à placer un village sur son flanc droit.
Nous plaçons donc le corps de lanciers et de LI sur la gauche, avec pour objectif de prendre le village (si possible) et de soutenir le centre, puis le corps d’Almogavares face à un champs puis en articulation, les ordres militaires et enfin, dans la grande plaine de droite, les chevaliers. Ostap prend le commandement de la gauche et moi de la droite.
Face à Ostap Guy (me semble t-il) Coquet place un corps d’arbalétriers génois (élite), un LI embusqué et 2-3 chevaliers français (élite) puis un corps de LI et fantassins médiocres dans le champ, soutenu par une ligne de 4-5 lanciers lourds. Enfin, face à moi, Claude place deux corps de chevaliers français (moyen élite). Ils sont 25 ! Je vous demande une minute, Ostap me parle dans l’oreillette… Euh non, ils ne peuvent pas être aussi nombreux, mais ils sont très plein beaucoup ! Deux corps de 5 chevaliers (si ma mémoire ne me joue pas des tours) mais commandés par des généraux ordinaires.

Il va donc falloir que votre valeureux serviteur résiste, avec ses 6 chevaliers et son cavalier (plus de nombreux LH) à 10 chevaliers élite (avec lances renforcés et des chevaux tout de même beaucoup plus lourds) et sur ma droite, il va falloir gérer les 3 ordres militaires qui doivent faire le lien entre Almogavares et mes chevaliers face à 4-5 lanciers lourds. Cela va être coton. Bon, désolé, Ostap, mais ça va être à toi de faire le boulot. Pas de soucis, les Almogavares ne devraient avoir aucun soucis à bouffer ce qu’ils ont en face.
Premier tour, je laisse les chevaliers en fond de table et envoie LH et cavalier en avant pour essayer de rompre la ligne ennemi. Ostap fonce droit devant avec les Almogavares suivis sur sa gauche des LI et je positionne les Ordres militaires en pivot, après avoir envoyé les LH pour les ralentir. Face à nous, Claude lance ses chevaliers droit devant en essayant d’éviter un petit champ sur sa gauche, bien épaulés par les lanciers lourds, et son partenaire refuse son flanc en nous ralentissant avec des LI.
C’est Ostap qui commande aujourd’hui nos vaillants LI et il est convaincu de l’efficacité de telles troupes (à partir du moment où on a compris qu’il faut poser des terrains difficiles !)… Il chasse le LI ennemi et prend le village. Son flanc gauche est maintenant bétonné.Mieux, les LI se permettent de harceler les Génois. Pendant ce temps, les lanciers médiocres leur foncent dessus, d’autant plus que son adversaire a décidé d’envoyer ses chevaliers au centre entre un champ et une plantation de fond de table, pour barrer le passage (ie empêcher les Almo d’aller prendre leur camp). Mais il fait l’erreur d’envoyer ses fantassins médiocres dans le champ devant ses chevaliers. Ostap fonce sur cette cible et positionne les arbalétriers dans le champ sur le flanc des lanciers lourds ennemis trop avancés. Ce faisant, il rend la position ennemie très délicate et j’avance les ordres militaires pour prendre ce corps d’infanterie entre deux feux. Pendant ce temps, Papagalli confiant continue sa progression. Mes LH et mon Cv virevoltent mais ne parviennent dans un premier temps à détacher que deux chevaliers sur l’aile gauche ennemie. Il en reste 8 contre six…
Sur notre aile gauche, tout de même aidé par les Génois qui mettent de la mauvaise volonté au tir, l’artiste inflige moulte pertes à l’ennemi. Il ventile les brigans avant d’être stoppé face aux chevaliers qui l’attendent derrière le champ. Mais ses arbalétriers sont dorénavant en position pour prendre de flanc les lanciers ce qu’il ne manque pas de faire. Cette initiative va me permettre de suivre avec les ordres militaires et d’engager les lanciers lourds en utilisant du LH sur son autre flanc. Enfin, sur mon aile, j’attends l’ennemi en serrant les fesses. Mon adversaire m’offre une bière et une gorgée de 33 cl plus tard, je lui rend la pareille. On échange de nombreuses vannes vaseuses en regardant nos partenaires, sérieux comme des huissiers, qui manipulent leur unités avec doigté. Mon partenaire est soupçonneux : il me jette des regards en coin inquiets. Ce serait ballot de rater une victoire potentielle à cause d’un partenaire qui roule sous la table… Mais il ne s’agit là que de bière !
Je réussis à isoler un chevalier de plus mais pas à briser la ligne ennemie. Après avoir fait une pose pour récupérer les quelques pertes que je lui ai infligé au tir et bien aligner ses deux corps, Claude va envoyer 7 chevaliers élite tous frais sur ma ligne de 6 chevaliers. De notre côté, seul le général est élite mais je fais en sorte de mettre un LH en débord sur ma gauche. Et je prie très fort. Logiquement, les combats sont dès le début en faveur de mon adversaire et mon objectif est de tenir le plus longtemps possible. Mes LH/Cv sont maintenant derrière sa ligne mais je ne peux les utiliser : mon général est au combat et mes jets de commandement misérables. Je vais réussir à tenir trois tours ce qui va laisser le temps à notre centre de détruire les lanciers.
Les LI javelot d’Ostap ont maintenant traversé la table et escaladent la table suivante pour attaquer à eux seuls les deux armées de la partie d’à côté (nos LI ont tout de même du sang Almo dans les veines !). Il les fait revenir grâce à la liaison satellite mise en place par Hubert une fois la victoire obtenue.
Première victoire et un constat : sur les trois parties, notre binôme fonctionne parfaitement ! On négocie la stratégie ensemble, et une fois la décision prise (si on n’a bien pensé à ne laisser aucune zone d’ombre) on applique la stratégie de départ sans y déroger. En trois parties, nous avons manipulé tous les deux les 4 corps et on maîtrise de plus en plus notre outil de travail. Bref, nous sommes impatients de nous lancer dans la dernière partie.
Et là la joie de rencontrer deux anciens collègues s’efface vite lorsque l’on nous apprend qu’il s’agit de Guy Daubagnan et de Christophe Sciangula. J’ai un vrai plaisir à les retrouver mais… ce sont tout de même les numéros 2 et 3 mondiaux au classement international ITC DBM de 2007 !!! Heureusement, ces deux compères jouent peu à ADG et nous sommes en 2013...
Et ce sera pour un prochain numéro !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENDER Ostap

avatar

Nombre de messages : 556
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 9:33

Ouf ! Enfin un résultat !
J'ai tout de même eu une petite inquiétude lorsque mon partenaire et son adversaire direct se sont lancés dans ce que nous pourrions appeler une "fraternisation" autour de 2 pintes (en tout cas les verres étaient bien remplis). D'ailleurs le volume sonore sur mon côté droit ne cessait de s'amplifier ... Comment lui dire : "Timur, t'es vraiment mûr là" (avec l'accent c'est mieux).
Une recette simple : je compte les pertes ennemies (cachées dans une boîte derrière eux ... malin ça) et dit tout haut : "Timur, on est à 3 points de la victoire". Le silence se fit sur le champ et mon comparse retrouva son sérieux, laissant seul son compagnon de beuverie avec des reliefs de mousse aux commissures des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timur le lent

avatar

Nombre de messages : 471
Localisation : Lauragais
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 9:59

Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abesh

avatar

Nombre de messages : 223
Age : 31
Date d'inscription : 20/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 12:35

Trop enorme votre compte rendu ,ça donne envie d'y etre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Canis Latrans

avatar

Nombre de messages : 129
Localisation : Blagnac
Date d'inscription : 13/11/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 13:32

Vraiment bravo à vous deux.
Et merci pour ce CR de très belle facture Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timur le lent

avatar

Nombre de messages : 471
Localisation : Lauragais
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 18:06


Dernier opus, le dimanche après midi.
Nous sommes maintenant pas loin du podium. Cette dernière partie peux nous amener à la troisième place si on la gagne, entre la 4e et la 5e si on fait un match nul. Mais il y a un hic. Même si ils ne jouent pas souvent à ADG, Christophe et Guy sont redoutables. Et Christophe Sciangula est probablement le joueur que j'admire le plus. Le genre de joueur a ne pas hésiter à te dire que tu fais une erreur alors qu'il est en plein tournoi. Il est agréable mais aussi redoutable. Il ne fait pratiquement aucune erreur. Guy est du même tonneau mais en plus farfelu. Ils sont peu préparés puisqu'inscrits à la dernière minute : ils ont donc du prendre une des armées qui restaient libres sans avoir pu l'essayer ! Et ce sera de l'empire franc latin d'Orient avec alliés Catalans et Byzantins.
Nous ratons une fois de plus l'initiative (à la partie précédente, c'était aussi le cas mais notre adversaire nous l'avait "gentiment" laissée en choisissant d'être défenseur !).
On place le terrain: zone côtière sur notre gauche contre laquelle on colle notre classique village sur colline, champs au milieu collé sur le bord de notre adversaire et un infranchissable posé par Ostap pile au milieu de la table et à 6 UD de notre bord de table.
Ostap propose un plan original auquel j'adhère tout de suite : c'est un remake de notre plan numéro quinze vingt appelé "la faux". Mais en plus brutal. À la Ostap quoi... Vous êtes impatients ? Voilà, voilà, j'arrive : il propose de placer l'armée sur la moitié de la table entre la zone côtière / village et l'infranchissable. Et moi, ça me plaît ce genre de Pari...
En pratique, on va donc placer les Almo à gauche, avec objectif de foncer vers le champ ennemi ; ils sont soutenus comme d'hab' par les gros bourrins des ordres placés sur leur droite ; Puis nous placerons les chevaliers impétueux en prolongement, jusqu'à l'infranchissable. Les lanciers médiocres seront placés entre notre bord de table et l'infranchissable, carrément à 90°. Je prends en charge la droite (impétueux et lanciers) et Ostap commande ses corps fétiches. Et on commence par déployer les lanciers en colonne entre le bord de table et l'infranchissable. Les LI sont légèrement à droite de ce terrain. Christophe place ses Byzantins (Cv moyen arc élite et un LC plus quelques archers médiocres) sur l'aile gauche, face à rien... Puis nous plaçons les impétueux au centre. Guy place son corps d'Almo dans son champs. Puis on place les Ordres militaires et Guy place un gros corps de chevaliers francs (chevaliers moyens élite) face à nos chevaliers. Nous finissons par lles Almo et Christophe place un corps bancal de lanciers, archers médiocres et quelques cavaliers face à l'infranchissable.
Nous allons faire deux fautes d'inattentions lors de cette partie et elles vont nous coûter cher. Mais j'y reviendrais. Christophe lui, ne fait pas d'erreur : il se précipite, avec ses archers à cheval byzantins, sur mes lanciers. Le reste de l'armée ennemie avance doucement en pivot, bizeau inversé par rapport au nôtre : les Almo en fond de table épaulés par les chevaliers puis le corps d'infanterie qui doit venir se placer derrière l'infranchissable. Mais ils jouent mieux le coup que nous : leur corps d'Almo comprend un cavalier Aragonais qu'il précipitent en avant pour bloquer l'avance d'Ostap en le sacrifiant. de mon côté, ayant eu le soucis de surprendre l'adversaire par notre déploiement, je n'ai rien mis pour freiner l'ennemi sur notre flanc droit. du coup, les archers à cheval arrivent en 3 tours sur mes lanciers à qui j'ai fais faire un quart de tour alors que le cavalier aragonais va ralentir Ostap plus longtemps.
Mon erreur est la suivante : Ostap avait calculé juste 6 UD entre l’infranchissable et notre bord de table de façon à mettre les 5 lanciers à ½ UD du bord et ½ UD de l’étang. Je fais l’erreur de laisser un UD pour y placer mon CV. petite erreur qui n’aura pas de conséquence dramatique mais qui me fera tout de même perdre un ou deux points inutiles. Ostap m’en fait part mais trop tard, j’ai fais mon mouvement et par respect pour l’adversaire, je ne souhaite pas revenir là-dessus. De son côté, Ostap aura aussi son moment d’inattention et va nous vendanger 4 points. Il place deux LC en bordure du champ des Almo ennemis. Mais il calcule mal son coup et se prend une belle Levrerade qu’il avait pas vu venir… Bilan : deux LH au tapis !
Cette bataille va se jouer en deux combats principaux : le combat entre nos Almos et ceux de Guy et la résistance de mes lanciers face aux Cv de Christophe. Je vais bien sûr plus me préoccuper de cette partie là qui va se révéler des plus stressants.
Ma tactique et simple : surtout, ne pas aller le chercher, garder mon sang froid, encaisser les pertes et rallier autant que possible. Je connais les Cv arc élite et je les crains (d’autant plus que j’ai un plaisir tout particulier à casser du lancier avec de telles troupes). En face, Christophe est un patient qui ne fera aucune erreur non plus. Le premier qui flanche et qui prend l’initiative d’attaquer y risquera son corps. Et moi, je ne peux pas me permettre de laisser passer son corps très mobile par là, au risque de perdre le camp et de voir notre armée pris à revers. Je vais donc tenir patiemment et rallier mes troupes au fur et à mesure des pertes. Christophe s’acharne même si je sens sa frustration. Enfin, une bonne série de tirs de son côté suivi d’un mauvais jet de commandement chez moi commence à compliquer ma situation. un lancier a déjà perdu 3 points de cohésion. Et il va mourir au tour suivant; ça y est Christophe à sa brèche. Par ailleurs, le Cv, très vulnérable au tir, se fait laminer. Seconde brèche. Je ramène en catastrophe des ginettes pour protéger le camp. Et malgré tout, mes efforts payeront puisque ce flanc tiendra jusqu’à la fin de la partie.
De son côté, Ostap, ralenti au début, manoeuvre bien pour rattraper son retard : il finit par atteindre le champ et s’attaque aux Almos ennemis. Il prend le dessus, bien épaulé par les bourrins qui l’épaulent parfaitement. Il les engagent d’ailleurs en partie sur les chevaliers francs. J’envoies alors une partie de ma ligne de chevaliers pour le soutenir; Mais ma ligne d’impétueux, affaiblie par les tireurs ennemis planqués derrière l’étang et ayant à affronter un ennemi plus costaud (élite) souffre une fois de plus. L’horloge tourne et je peine à faire des pertes à l’ennemi. Gong final : nul défavorable. Ils ont comme nous un seuil de démoralisation élevé et Christophe m’a infligé beaucoup de pertes. Je regrette beaucoup de ne pas avoir sacrifié un LI pour ralentir un tour de plus ses Cv et d’avoir perdu bêtement mon Cv.
Mais ce fut une très belle partie, un superbe combat, face à des joueurs mythiques. Nous finissons donc 5e et nos adversaires 4e du tournoi.
Un tournoi titanesque qui nous a apporté beaucoup de plaisir. Le jeu à deux est vraiment particulier et comme on a très très bien fonctionné, “Ostap qu’il faut pas énerver” et “Timur le pas si lent que ça”, je pense que l’on est tout les deux très satisfaits. L’expérience acquise avec cette armée que l’on ne connaissait pas (en dehors d’une partie contre Fred et Laurent) et entre partenaires différents mais très complémentaires pourrait faire augurer de meilleurs résultats… Un grand merci à mon fidèle partenaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENDER Ostap

avatar

Nombre de messages : 556
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 18:35

Effectivement, partie tendue, très tendue.
Deux très bons joueurs en face ... ça se sent immédiatement. Notre dispositif devait leurrer l'adversaire et l'obliger à placer ses chevaliers sur son côté gauche, en face de notre vide intersidéral laissé à dessein ... mais Christophe (et je l'ai bien observé) avec une fente à la place des yeux ne s'est pas laissé avoir, son comparse aurait mordu à l'hameçon s'il avait joué seul.
Leçon 1 : couper en deux le camp adverse est très rentable si on est en attaque. On choisit sa cible et on s'acharne à deux contre un. Couper sa propre zone de déploiement est intéressant seulement en défense et si on concentre son armée d'un côté ou de l'autre.

Leçon 2 : ne pas perdre son sang froid et être patient. Et là je dis chapeau à Timur qui a tenu bon avec sa ligne ébréchée, même quand je lui ai demandé de charger pour abréger ce calvaire.

Leçon 3 : ben y'en a pas ... déformation professionnelle !

Merci à Timur de m'avoir engagé dans cette "aventure" et aux lecteurs que vous êtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
viracochas
Admin


Nombre de messages : 1408
Age : 39
Localisation : Fonsorbes
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 18:57

Merci beaucoup, vraiment géniaux vos récits. Very Happy

Et ça donne super envie ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sgt MERLOT.

avatar

Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mar 5 Mar - 23:08

Vraiment top ce débrief!
On s'y croirait. Merci à vous parce que c'est du boulot! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENDER Ostap

avatar

Nombre de messages : 556
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   Mer 6 Mar - 15:38

Quelques photos, ça donne un bon aperçu de la concentration qui régnait.

http://atelierpa.blogspot.fr/2013/03/chateau-bourgoin-morei-2013-cuvee.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bourgoin 2013 Compte rendu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bourgoin 2013 Compte rendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Compte-rendu perso de la foire internationale de Bordeaux 2013
» Bourgoin 2013 Compte rendu
» Compte rendu 1ère Campagne Aronis
» Compte rendu de bataille apocalypse montpellier à 21 000 pts
» Champs de bataille compte rendu de partie

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CLUB DE JEUX DE STRATÉGIE DE FRONTON :: La taverne du voyageur :: Infos Evénements ou Tournois-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: